Moun Dillon Douboutt’ #12 avec Cecile Jean-Baptiste

Douceur et calme sont les qualités que l’on retrouve chez Cécile.

Agée de 35 ans et mère d’un enfant, Cécile JEAN-BAPTISTE est la présidente de l’association Martinique Saine et Sereine. 

Originaire du quartier de Redoute, elle est responsable de la gestion du patrimoine dans une entreprise.

Cette femme volontaire a décidé de rendre accessible à tous la pratique du yoga. Avec le soutien de Dillon Douboutt’, elle dispense des cours de Yoga, le jeudi et vendredi à l’Espace Nicole ZARE.

Coup de projecteur sur notre partenaire de bien-être!!!

Décris-toi en 3 mots.

Déterminée, persévérante et novatrice

Tu es coach de yoga. Comment as-tu découvert cette discipline?

J’ai un tempérament impulsif et je sais également me remettre en question. Fort de ces deux traits de caractère, j’ai recherché une piste d’amélioration de ma personnalité. J’ai alors découvert le yoga. Je l’ai d’abord pratiqué à Paris lorsque j’étais étudiante. De retour en Martinique, j’ai rejoint un Centre qui m’a rapidement proposé, à ma grande surprise, de devenir coach. J’ai accepté car j’en retirais tant de bienfaits que je souhaitais qu’il en soit de même pour les autres. J’ai alors suivi une formation d’un an, et depuis 2013, je suis coach professionnel certifié de yoga.

Quels sont les bienfaits du yoga? 

Les bienfaits sont multiples. 

Au niveau physique, on acquiert de la souplesse et le corps est plus détendu.

Au niveau mental, on évacue les pensées négatives en se concentrant sur la respiration. 

En déconnectant notre mental des pensées négatives, on parvient à se détendre ce qui crée un bien-être sur le plan émotionnel.

Comment as-tu connu l’association Dillon Douboutt’?

J’ai connu l’association par le biais de son Président, nous avons un ami en commun. J’ai pu suivre votre actualité à travers ses posts sur les réseaux  et le bouche-à-oreille. C’est sans à priori, que je fréquente la Dillon.

Décris-nous un cours de Yoga à l’espace Nicole Zaré?

Le cours débute par la relaxation initiale. Le but est de mettre de côté ce qui s’est passé dans la journée. J’invite les élèves à se concentrer sur leur respiration pour se faire du bien.

On enchaîne ensuite des postures adaptées au thème du cours.

La séance se termine par la relaxation finale.

Après un an de collaboration, que peux-tu dire de l’association?

C’est une association dynamique. Elle s’adapte aux événements, c’est une force!!!

Durant les différents confinements, vous ne vous êtes pas arrêtés. Il y a  de la bienveillance envers la population de Dillon. Je trouve le projet “Je me prends en main » formidable.  La jeunesse martiniquaise a besoin de cela.

Projets futurs 

Des projets, oui, je finalise actuellement un ouvrage sur les bienfaits du coaching sur le “Soft-Skills” (Traduction : Compétences douces ou du savoir-être), pour accompagner et inciter chacun à développer ses compétences, par la pratique du yoga par exemple. 

J’aimerais aussi donner plus d’ampleur au coaching professionnel afin d’améliorer la qualité de vie au travail car nous avons tous besoin de nous sentir bien au travail.  

Nous organiserons bientôt une conférence avec notre partenaire Dillon Douboutt’.

Fermer le menu